Le menu

Un intervalle de non-temps.

À partir du premier souffle de Dieu, au commencement de tous les mondes, la création a été ordonnée suivant un rythme d’expansion et de contraction : lorsque le mouvement d’expansion a atteint son amplitude maximale, l’univers physique amorce un mouvement de contraction. Dans la tradition hindoue, il s’agit là de l’inspiration et de l’expiration de Brahma. Dieu expire toute la création, puis l’inspire à nouveau.

Si on adopte le point de vue de la linéarité du temps, nous sommes actuellement très proches du milieu de cycle, et prêts d’atteindre le mi-point entre l’expiration et l’inspiration de Dieu. Ce mi-point correspond à ce que l’on a appelé la seconde venue du Christ.

Quand la force acquise d’un système vibratoire change de direction, comme un pendule arrivé à son amplitude maximale, il y a un moment de repos total qui précède la reprise du mouvement dans la direction opposée. Puisque le repos, ou arrêt total du mouvement, n’appartient pas au temps, il correspond à un micro-intervalle de non-temps, un moment d’éternité. Ce même intervalle de non-temps survient un nombre considérable de fois par seconde lors du mouvement vibratoire des atomes du monde physique. Il s’opère alors une ouverture, un passage vers la présence, source de toute énergie de vie.

Que se passe-t-il quand un univers, arrivé au terme de son mouvement d’expansion se contracte à nouveau ? À ce point précis où le mouvement se renverse, et où tout un cosmos connaît le repos absolu, que se passe-t-il ? C’est ce que nous aurons l’occasion de vivre très bientôt, car cet événement est tout proche : ce sera pour nous une ouverture vers l’inconnu.

Quand l’univers atteindra son point d’expansion maximale, un phénomène unique aura lieu. Le temps viendra où toutes les lois qui assurent la vie et la conservation du monde physique cesseront d’être effectives, et où tous les processus de matérialisation seront suspendus. Étant donné que les divers systèmes planétaires se meuvent à des vitesses différentes, cet événement ne sera pas perçu simultanément dans toutes les parties de l’univers, mais plutôt comme une vague balayant de l’océan de la création.

C’est dans cette onde de non-temps que se placera l’attention consciente et focalisée du créateur. Lors de son passage à travers les mondes matériels, celle-ci s’implantera dans toutes les formes de vie dont la structure sera capable d’en réfléchir l’essence. Ainsi le créateur s’infiltrera dans la création. Nous nous préparons à cet événement.

C’est l’événement appelé : la seconde venue du Christ. Les Mayas ont même été jusqu’à la dater de façon précise : en 2011 après Jésus-christ, selon le calendrier chrétien. Et bien que nombre de nos traditions entrevoient ce qui est sur le point de se passer, aucune n’a exprimé de façon adéquate l’ampleur de l’impact d’un tel événement. En fait, aucune structure conceptuelle ne peut exprimer l’énormité du phénomène qui doit bientôt avoir lieu. Il nous est impossible de comprendre au moyen de la pensée rationnelle que l’événement à venir est l’histoire humaine. La somme de tout ce qui s’est passé sur cette planète ne constitue que la gestation de cet événement.

En vérité, nous ne sommes pas encore nés, nous en sommes encore à un stade embryonnaire, et nous reste à recevoir le souffle de l’Esprit de Dieu. La longue histoire de l’humanité a permis à notre race de former les cellules par lesquelles se manifestera l’intelligence du corps physique de créateur dans la création. Jusqu’à présent, cette planète a été le théâtre d’une gestation qui n’a fait que préparer l’entrée de l’Être planétaire qui prend actuellement forme. Nous sommes cet Être planétaire.

Dans le cadre des lois qui ont, par nécessité été établies pour créer et gouverner le monde physique, l’existence d’une vie biologique n’est rendue possible que par l’apparition de ce moment de non-temps pendant lequel ces lois se trouvent suspendues. C’est ainsi que la fusion de l’Esprit et de la matière est à l’origine de la biologie. L’impact de ce seul moment éminemment créatif est si vaste et comporte tant de répercussion que les ondes de choc ainsi produites ont donné naissance à la totalité de la vie biologique qui se trouve actuellement sur cette planète.

Toutes les identités qui se manifestent dans la forme connaîtront une transformation profonde d’une ampleur que nous ne pouvons que commencer à soupçonner. Cet événement transcende les limites du temps et de l’espace. En fait, il se produit déjà maintenant. Notre naissance individuelle aura lieu, si l’on conçoit le temps de manière linéaire, au moment précis où nous cesserons de lutter avec nos constructions mentales basées sur la peur, et où, mus par un élan intérieur nous nous laisserons entraîner dans la danse divine. Nous devons décider, soit d’accepter pleinement l’inévitable et de nous y préparer dans un esprit d’amour, soit de nous accrocher, dans la peur, jusqu’au bout. C’est la seule alternative qui s’offre à nous. D’ici que cet événement survienne, l’humanité sera polarisée en ces deux types d’attitude. Chacun sera, sans équivoque possible, dans un camp ou dans l’autre.

Pour les êtres humains qui se sont harmonisés avec la volonté de Dieu, l’intervalle de non-temps s’étendra effectivement pour s’ouvrir sur l’éternité. Ces individus pourront, dans l’éternité, vivre une vie, ou de nombreuses vies, cependant, il leur sera toujours possible de revenir à leurs projections physiques sur terre pour y représenter, transformés, l’Être de vie. D’autres, accordés moins subtilement aux forces libérées à ce moment-là, seront sensibles à de puissants courants d’énergie d’une durée indéterminée. Un petit nombre connaîtra une peur intense, et beaucoup mourront.

Tous les êtres, dotés ou non d’une forme physique, et d’où qu’ils viennent, feront alors l’expérience de quelque chose d’incroyable, quelque chose qui, d’après toutes les lois de la physique connues ou à connaître, ne pouvait pas arriver. Alors, tous les sens témoigneront de cet événement, de ce fait impossible, que ce sentiment reconnaissable entre tous, cette incroyable vibration de vérité et d’amour au fond du cœur, et qui, scintillante, éclatante, éveille chaque nerf, chaque pore, chacune des cellules de notre corps planétaire. Notre participation à cet événement dépend de ce à quoi nous nous identifions, et de la possibilité d’entrer avec grâce dans la définition créative de Dieu. Si nous pouvons nous identifier au courant de la vie imprégnant l’essence de notre Être planétaire, et abandonner toute définition subjective de notre prétendue identité, alors, pleins de joie, nous pourrons prendre part aux festivités du renouveau.

Au matin de la création, nous découvrirons que la conscience collective unifiée de toute l’humanité est notre véritable identité. Nous saurons, sans l’ombre d’un doute, que nous sommes le lien unissant l’Esprit à la matière, le créateur à sa création, et la vie aux formes qu’elle anime. Si nous abandonnons les définitions établies par la matière, telle est la définition que le créateur nous accordera, la définition du Christ lui-même.

Source : Ken Carey




Conférences

Pendant les trente-sept années durant lesquelles j’ai donné des conférences, j’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes merveilleuses, des personnes qui recherchaient la lumière.

» Lire plus

Forum
Conditions d'utilisation du Forum
Laissez un commentaire
Insolite
Les liens utiles
Plan du site

Les dernières news

Expulsion des employés du gouvernement de l'ombre. : Le -05/12/2017 à 19h27

Le secrétaire d'état Rex Tillerson expulse les employés du gouvernement de l'ombre

Le 18 février 2017 - Rex Tillerson a expulsé tous les employés du gouvernement de l'ombre travaillant au 7ème étage du bâtiment du département d'État.
À lire dans "Trump".

Maintenant que Trump est président, le véritable nettoyage va commencé. : Le -03/12/2017 à 04h05

La première chose pratique qu’a faite Trump après avoir été investi du pouvoir a été de se rendre au siège de la CIA avec sa garde prétorienne. En apparence, il a promis à la CIA « son soutien à 1000 pourcent », alors qu’au fond, selon les sources de la CIA, Trump a adressé un ultimatum à la CIA de mettre fin au trafic de drogue, d’armes, d’enfants, aux activités des drones, aux mensonges, aux coups pourris, à la corruption politique et à la subversion pour se concentrer sur le renseignement humain et de source publique au profit de l’ensemble du gouvernement et sur le contrespionnage face à des rivaux comme Israël et d’autres ».
À lire dans "Trump".

VOIR TOUS LES MESSAGES

Les navigateurs

Le site de Transition 2017 est structuré avec les dernières versions des navigateurs :
Google chrome ,
Microsoft Edge,
Mozilla Firefox,
Opera,
Maxthon
et finalement Safari pour PC en français.

Pour me contacter


Copyright © 2017 de Transition2017
Tous les droits sont réservés

Mise à jour le : 10 | 12 | 2017